Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hors compétition... enfin !

Hors compétition... enfin !

Mon parcours pour obtenir mon diagnostic...

Être et... être

Dans son livre, Marshall Rosenberg exprime l'importance d'exprimer son ressenti, son sentiment, et fait remarquer que l'expression « j'ai le sentiment de... » est bien plus souvent suivi d'opinion, de jugement... que d'un réel ressenti !
Et que nos ressentis sont souvent plutôt exprimés par « je suis... » (inquiète, triste, en colère...)

Je ne sais pas si cela se retrouve dans les autres langues, mais j'ai l'impression que le verbe ÊTRE sert à beaucoup de choses différentes et rend difficile la distinction entre :

=> ce qu'on l'on est réellement

=> ce que l'on fait...

Qui ne s'est jamais entendu dire « Tu es égoïste ! » ?

Alors qu'en fait c'est juste une forme de manipulation utilisée par la personne qui dit cela, afin que l'on accepte de satisfaire sa demande... et ça n'a rien à voir avec qui l'on est réellement !

 

Ce que je suis, c'est ce que je suis tout le temps.

Ce que je fais, cela varie selon les moments, les personnes...

Exemples :

> Je suis en retard.

mais cela n'est quand même pas une caractéristique qui me définit !

Je peux être en retard une fois de temps en temps, ou plus régulièrement (voire systématiquement), mais c'est quelque chose qui est en lien avec le besoin/l'attente de l'autre avec qui j'ai rendez-vous.

 

> Je suis passionnée.

ça ça n'a pas grand chose à voir avec les attentes des autres, c'est quelque chose d'intrinsèque (même si ça ne se voit pas en permanence).

C'est lié à moi, à qui je suis... pas aux autres !

 

Bonus du jour

Être et... être

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article