Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hors compétition... enfin !

Hors compétition... enfin !

Mon parcours pour obtenir mon diagnostic...

Papillonner...

L'année la plus agréable de ma scolarité fut mon année de 1ère... je me souviens qu'à chaque cours je me joignais à un groupe d'élèves différent... il n'y avait pas vraiment de groupes fermés, de « clans »... ce que j'ai vraiment apprécié !

Je « papillonnais », j'allais avec les gens selon mon envie du moment et c'était bien agréable...

Papillonner...

D'ailleurs je crois que je ne suis vraiment pas douée pour les « relations proches » : les rares relations amicales que j'arrive à garder sont des personnes que je vois rarement, et avec qui les choses se déroulent toujours de la même manière... 

Ce que je ne sais pas gérer dans les relations, ce sont : 

=> les rapports de domination (quand l'autre cherche à imposer ses besoins sans tenir compte des miens) : je ne sais pas poser de limites, car quand je suis avec l'autre, je suis « dans sa bulle », totalement centrée sur lui dans le but de le comprendre le mieux possible, donc pas possible pour moi d'être en même temps branchée sur mon ressenti (ce qui est essentiel pour savoir quand on commence à se sentir inconfortable et donc le moment où il devient nécessaire de poser ses limites...)

=> les changements de distance : il arrive qu'en passant ensemble des moments agréables, rapprochés dans le temps, une certaine proximité se développe entre les 2 personnes... mais lorsque l'autre redevient plus distant, c'est trop perturbant pour moi, je ne comprends pas pourquoi, et comme j'ai du mal avec les transitions, je préfère encore rester à distance, c'est moins susceptible de varier !

Parfois aussi les gens - pourtant adultes de par leur âge - ne sont pas responsables...

Je me souviens encore du jour où Raiponce s'amusait dans le couloir chez moi à faire bouger de plus en plus fort la cloison qu'elle ne trouvait pas solide : j'ai dû lui dire d'arrêter, car elle ne semblait pas prête à le faire d'elle-même, et si la cloison avait cédé, elle aurait très certainement rejeté la faute sur le manque de solidité de la cloison !

Je me souviens d'une notion de physique que j'avais trouvé très intéressante : le « barycentre »... qui est le point d'équilibre :
si on prend une barre et qu'on met deux poids identiques à chaque extrémité, le point d'équilibre se situe exactement au milieu de la barre.

Mais si on met des poids différents de chaque côté, alors la formule du barycentre permet de calculer où se situe exactement le point d'équilibre, sans avoir besoin de l'expérimenter par essais successifs !
 

En ce qui me concerne, dans les relations amicales, je n'arrive jamais à trouver ce point d'équilibre, ce barycentre... je me rends compte que bien souvent je suis prête à faire pour l'autre beaucoup plus que ce que l'autre est prêt à faire pour moi...

 

Bonus du jour

Fouiller dans sa mémoire

Notre mémoire nous permet d'accéder à des moments de notre histoire où nous nous sommes réellement sentis bien... et l'expérience que nous avons acquise depuis ce moment, nous permet parfois de comprendre ce qui à ce moment-là nous faisait tant de bien, quel paramètre de notre environnement permettait à l'un de nos besoins d'être pleinement satisfait... ce qui peut être bien utile pour voir comment réunir à nouveau ces conditions qui nous réussissent si bien !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article