Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hors compétition... enfin !

Hors compétition... enfin !

Mon parcours pour obtenir mon diagnostic...

Profil INFP

Voici des extraits de description du profil de personnalité INFP dans lesquels je me reconnais tellement... et qui expliquent peut-être que je sente si différente de la majorité...

Profil INFP
« L’INFP est très tolérant avec autrui, à moins qu’on ne contrarie l’une de ses valeurs fondamentales : à ce moment-là, l’INFP n’aura plus la moindre estime pour son interlocuteur. »
« Quand il se sent mal, l’INFP gère ses émotions en interne : il préfère s’isoler pour les traiter seul (au moins dans un premier temps). Il peut saisir avec finesse ce qu’il se produit en lui grâce à la haute conscience de ses propres affects. Il ne les partagera qu’une fois qu’il les aura observés et compris en profondeur. »
« L’INFP préfère s’ouvrir plus lentement et avec moins de personnes, mais se connecter à elles sur un niveau très profond (car ses émotions sont le cœur de son identité »
« L’INFP reconnaît dans les émotions de l’autre les émotions qu’il a lui-même vécues (via Fi et Si). Ces émotions se réactivent et font entrer l’INFP en résonance avec la personne en face, comme un miroir. Il vit littéralement ce que vit l’autre. Il imagine aussi une multitude de possibilités autour de lui pour anticiper son potentiel vécu. »
« Quand vous croisez un INFP en public, il cherche à être 100 % lui-même mais ne le peut pas, car l’environnement n’est pas aligné à ses valeurs. »
« L’INFP préfère s’abstenir de feindre : il considère cette attitude comme de l’hypocrisie et cela le répugne. (A moins bien sûr que « Ne pas mentir » ne fasse pas partie de ses principes, mais cela me semble très contradictoire avec le type INFP, chercheur d’authenticité par excellence…) »
« Les deux types sont très altruistes : mais l’INFP aide les gens sans trop se poser de question… « parce que c’est bien d’aider les gens, quoi ! Y’a besoin d’une autre raison ? Mais pourquoi tout le monde n’est pas simplement gentil avec son voisin, bordel ?! » »
« Dans la même idée, beaucoup de personnes des deux types éprouvent des difficultés à dire « non ». Pour l’INFP, c’est parce qu’aider son prochain fait partie de ses valeurs et qu’en y manquant, il engendrerait une perturbation de son harmonie intérieure. Il peut aussi se reconnaître à travers la personne réclamant service. »
«  L’INFP peut se dire qu’être plus authentique passe par une communication plus claire… et dans un élan de perfectionnisme, il peut prendre le temps d’organiser mieux sa pensée et virer ses digressions, pour parvenir à un résultat plus « propre » et conventionnel »

http://antredelachouette.blogspot.fr/2016/12/la-confusion-entre-infj-et-infp.html

 

« Nom : Le guérisseur
Classification : Ce type appartient au tempérament Idéaliste (NF) et au sous-tempérament Avocat (NFP).
Représentation : Environ 4 % de la population, ce qui en fait un type rare. Il est plus fréquent chez les femmes.
Sa personnalité en quelques mots : Calme, sensible, rêveur, empathique, créatif, très fidèle à ses valeurs, original, tendances à la révolte. »
« L’INFP cherche à être lui-même et pour cela, il doit d’abord se connaître lui-même : il passe de longs moments immergé dans son monde, à observer ses émotions évoluer, former des fresques que lui seul peut déchiffrer… »
« Il aimerait pouvoir partager ce spectacle avec les autres, mais il lui est impossible de retranscrire exactement de ce qu’il vit en termes conventionnels. Ainsi, malgré l’intensité et la chaleur qu’il dissimule, l’INFP peine à exprimer ses ressentis et peut sembler froid. »
« Il déplore alors le décalage entre son réel vécu et la manière dont on le perçoit. Ceci le met aux prises avec un sentiment d’inadaptation sociale. Avec un traitement émotionnel si lent et compliqué (c’est qu’il a beaucoup de matière à gérer !), il n’est pas étonnant que l’INFP ne s’ouvre pas au premier venu. Ses amitiés véritables sont rares, mais tout aussi profondes et précieuses : concentré sur l’individualité de l’autre... »
« Le plus important dans la vie de l’INFP, outre demeurer authentique et être fidèle aux gens qu’il aime, est de faire vivre ses valeurs à travers ses projets. »
« Dissident dans l’âme (il se fiche des normes sociales et autres mondanités futiles), il pourra déployer énormément d’énergie pour défendre ses idéaux. »
« l’INFP mérite des câlins, pour le remercier de contribuer à rendre l’humanité moins pourrie… ET POURTANT, il a tendance à avoir une estime de soi très basse. Il est même probable qu’il soit persuadé d’être un monstre horrible, trompant le monde entier et indigne d’une quelconque manifestation d’amour. En effet, son perfectionnisme est parfois si extrême qu’il devient aussi méchant avec lui-même qu’il est tendre avec son élevage de gerbilles. L’INFP aimerait honorer le plus possible les valeurs qui lui sont chères, et peut s’en vouloir terriblement de ne jamais atteindre cet idéal. »

http://antredelachouette.blogspot.fr/2017/02/notre-cher-infp.html

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article