Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hors compétition... enfin !

Hors compétition... enfin !

Mon parcours pour obtenir mon diagnostic...

« Les conseilleurs ne sont pas les payeurs »

Vers l'âge de 7 ans, j'ai eu un suivi psychologique dans un centre car je faisais beaucoup de cauchemars...

Vers l'âge de 14 ans, je suis retournée dans ce même centre où j'ai de nouveau eu un entretien avec la pédopsychiatre qui m'avait vue à l'âge de 7 ans, et elle m'a dit qu'à l'époque, elle m'avait trouvé introvertie, hyperanxieuse, et que je faisais tous les efforts que je pouvais pour essayer de m'intégrer (quand je vois le résultat, manifestement cela ne fonctionnait pas...).

J'ai toujours senti au fond de moi qu'il ne faut pas attendre des autres... mais on m'a dit que ne pas avoir d'attentes envers les autres nuit à l'établissement de relations avec eux... alors j'ai essayé encore... et encore... (depuis au moins 28 ans !)

J'ai essayé de répondre aux attentes de Raiponce...
J'ai essayé d'avoir une attente de soutien envers Mickey...

Le bilan aujourd'hui est que :
> Raiponce dit qu'elle ne voit pas de différence entre quand nous étions ensemble et maintenant, hormis le fait qu'elle a moins de mes nouvelles (on se voit 1 fois par semaine)
> et les 3 fois récentes où j'ai eu besoin du soutien de Mickey, il n'était pas disponible... alors à quoi bon y croire si c'est pour être déçue ensuite, autant se faire à l'idée de ne compter que sur moi-même (et ma psy, qui elle répond toujours présent à nos rendez-vous).

Je me souviens que mon année scolaire la plus agréable fut mon année de 1ère au lycée : à chaque cours j'allais dans un groupe différent de camarades... il y avait une bonne ambiance et pas vraiment de clans, de bandes... Je n'étais proche de personne en particulier, mais un peu de tout le monde...

Dans son livre sur le modèle relationnel, le Docteur Olivier Spinnler évoque (p 16) :

3 étapes clefs du développement psychologique, par rapport aux relations interpersonnelles :
- stades pré-personnels (immaturité psychologique)
- stades personnels
- stades transpersonnels.

« Aux stades transpersonnels, l’individu transcende et dépasse véritablement les problèmes de l’ego. Au moment de l’histoire de l’humanité que nous vivons, fort peu de personnes parviennent à ces stades, et mon modèle ne s’applique pas à ces niveaux-là. »

En écoutant la conférence de Thierry Janssen (où il indique qu'il a été un enfant autiste), je me sens tellement proche de cette vision des choses...

Vouloir mettre les gens dans des cases relationnelles ne me convient pas...
J'ai envie de vivre les moments avec des gens dans l’instant présent et ne pas mettre mes relations dans des cases...
Je sais que ce n'est pas une vision très courante, et que les gens semblent tellement tenir à jouer un « rôle social » dans notre vie... ([Superproche], [Ami]...).

« Les conseilleurs ne sont pas les payeurs »

Je vais donc écouter mon ressenti, ne m'occuper que de moi (et mes animaux), de satisfaire moi-même mes besoins, et si je rencontre des gens en chemin, ben tant mieux, sinon j'aurai au moins satisfait mes besoins, ce qui n’est pas la moindre des choses !

Nous vivons dans une société qui sacralise les relations aux autres (voulant nous faire croire que sans liens étroits, pas d'épanouissement...), alors que d'autres personnes nous montrent une autre voie :

> comme Thierry Janssen qui parle de trouver le silence et la paix intérieurs, puis de témoigner en les incarnant

> comme Nathalie Alsteen :

« Je me souviens de ce temps où je cherchais la reconnaissance à l'extérieur, j'étais dans l'attente et rien ou peu ne venait. J'ai appris grâce à mes mentors (amis, thérapeutes, superviseurs, auteurs de livre) que le chemin passe par l'amour de soi avant tout. J'ai fait de mon mieux comme chacun d'entre nous ici pour aller chercher au fond de moi ce que j'attendais des autres. Pas à pas, instant par instant. Et recevoir cette immense reconnaissance des personnes qui ont suivi le congrès virtuel de la douance, me donne l'impression que la vie me confirme "tu vois, c'est comme cela que ça marche : c'est l'intérieur qui attire ce qui vient de l'extérieur et pas le contraire". »

Me voilà donc en route vers une nouvelle vie, plus centrée sur moi, je m'en donne - enfin... - le droit !

 

Bonus du jour

La contemplation

C'est une façon de renouer avec cette aptitude naturelle que nous avions étant enfant : la capacité de contempler le monde (ne pas y réfléchir, de ne pas le penser, ne pas l'analyser en trouvant qu'il y a ça qui est bien, qu'il y a ça qui est moins bien) : juste l'observer à travers tous nos sens et goûter la joie d'être simplement, de se sentir vivant...

Comme par exemple apprécier la présence de ma chienne... la douceur de son pelage... son odeur... de me balader en sa compagnie et respirer cet air frais...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article