Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Hors compétition... enfin !

Hors compétition... enfin !

Mon parcours pour obtenir mon diagnostic...

Conditionnement...

Voilà 2 semaines, j'ai écrit un article sur l'exemple du masque à oxygène en avion...

Et je m'aperçois que j'avais déjà oublié le fait que mes besoins sont prioritaires sur ceux des autres...
Alors je me suis demandée ce qui fait que c'est difficile pour moi de garder en tête cette idée ?

Plusieurs choses en fait :

=> le reproche que j'ai déjà entendu « Tu ne penses qu'à toi » ou encore « Tu es trop personnelle ».

=> l'éducation des femmes à rendre service aux autres avant même qu'on leur demande (comme expliqué dans le livre « Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus »), le fait que les femmes sont sensées être dévouées aux autres (chez ma grand-mère il y a un cadre avec cette citation de René Bazin « Partout où il y a un foyer heureux, il y a une mère oublieuse de soi »…)
Il s'agit non seulement d'un conditionnement social mais aussi religieux (servir les autres, être généreux...) : « C’est elle plutôt que son mari qui aurait dû faire preuve d’abnégation, ce qu’enseignait l’église. »

=>  enfin l'égocentrisme des autres... qui réclament, voire exigent, qu'on satisfasse leurs besoins !
Ce qui n'aide pas vraiment à être à l'écoute de ses propres besoins...

Condtionné... enfermé dans une boite, un moule...

Condtionné... enfermé dans une boite, un moule...

Donc oui il faut accepter de passer pour égoïste, tant pis... de toute façon ce ne sont pas les personnes qui nous traitent d'égoïstes qui seront là H24 pour satisfaire nos besoins...

Ces personnes promptes à juger ne pourvoient sans doute pas assez par elles-mêmes à satisfaire leurs propres besoins, donc elles attendent de l'autre qu'il les satisfasse... mais sans pour autant en retour satisfaire le besoin de cet autre ! Si ça, ce n'est pas de l'égoïsme !

 

Je me souviens que dans un de ses livres Thomas d'Ansembourg expliquait que nous ne sommes pas responsables des émotions des autres... or comme nos émotions sont des voyants nous informant sur nos besoins, cela veut dire aussi que nous ne sommes pas responsables de satisfaire les besoins des autres !
Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut jamais le faire, mais en tout cas choisir consciemment de le faire - et non s'y sentir obligé... (ah les autres et leurs attentes... attentes qui ne sont pas des besoins, mais les moyens dont ils pensent qu'ils leur permettraient de voir leurs besoins satisfaits)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article